1 899 vues
FaibleMoyenInteressantBienExcellent (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Allumage par télérupteur

Un télé-rupteur est un relais “mémorisant” sa position (contact ouvert ou fermé). Ce relais dispose d’une simple bobine alimentée par le biais des boutons poussoir (BP). Chaque fois que la bobine est alimentée, elle change l’état de son contact qui lui servira à alimenter les appareils d’éclairage.

1ère impulsion sur un BP : Le contact se ferme, les lampes s’allument
2ème impulsion : Le contact s’ouvre, les lampes s’éteignent
3ème impulsion : Le contact se ferme, les lampes s’allument

Tous les boutons poussoirs remplissent la même fonction. Vous pouvez donc éteindre ou allumer depuis n’importe quel BP du même circuit.
Un même télé-rupteur ne peut être employé pour plusieurs allumages différents. Il vous faudra par conséquent autant de télé-rupteurs que de circuits d’éclairage à alimenter.

Avantages du télé-rupteur

L’allumage par télé-rupteur est utilisé pour les pièces ou circulations nécessitant plus de 2 points de commande d’éclairage. Une circulation par définition donne accès à plusieurs pièces différentes et/ou à la porte d’entré, un escalier, etc.. Il est dans ce cas bien souvent nécessaire d’ajouter une commande d’éclairage à chaque accès afin de pouvoir allumer à votre entrée dans la circulation et de pouvoir éteindre de l’endroit ou vous la quitté.

Vous pouvez placer autant de bouton que vous le souhaitez

Vous pouvez choisir de placer des BP pourvus de voyants lumineux pour les visualiser dans le noir sans fils supplémentaires, donc sans avoir à modifier le câblage de l’installation.
Le voyant est simplement raccordé en parallèle du contact du bouton poussoir. Il est alors alimenté en permanence, à la différence d’un voyant indiquant d’une lampe est restée allumée (ex: grenier, sous-sol, …).

Différence entre télé-rupteur unipolaire et bipolaire

Il existe en effet deux familles de télé-rupteurs, toutes deux remplissant exactement la même fonction, et les deux sont autorisées. L’unipolaire (1 seul pôle) lors de l’extinction des appareils d’éclairage coupe uniquement la phase, tandis que le télé-rupteur bipolaire coupe les deux polarités, la phase et le neutre.
Il s’agit simplement d’une sécurité supplémentaire, les différents éclairages se trouvant totalement isolés de l’installation lorsqu’ils sont éteints.

Pourquoi dans ce cas ne pas autoriser à la vente que le télé-rupteur bipolaire ? Du fait que les interrupteurs classiques (simple allumage, va et vient) ne coupent que la phase. Cela ne signifie par pour autant que ces autres modes d’allumage soient réellement dangereux. Il est simplement plus aisé de passer au bipolaire pour un télé-rupteur puisque ne nécessitant pas de passage de fils supplémentaires pour son fonctionnement. Le seul coût de revient supplémentaire se situe au niveau du prix l’appareil (maigre différence),  et un peu de câblage en plus dans le tableau électrique.

Schéma télé-rupteur unipolaire
telerupteur_unipolaire

Schéma télé-rupteur bipolaire

telerupteur_bipolaire

Schéma d’une installation avec télé-rupteur bipolaire

schema-telerupteur-bipolaire
Le schéma ci-contre donne un exemple de câblage de télé-rupteur en situation réelle, avec les connexions au disjoncteur et au télé-rupteur, raccordement en boite de dérivation et repiquage des lampes en pot de centre.

A noter que l’emploi d’une boite de dérivation n’est pas obligatoire, ou cette boite peut-être commune à d’autres circuits distincts.

La phase (fil rouge) qui part du tableau vers la boite de dérivation est ici reliée en aval du disjoncteur mais peut tout aussi bien être prise en tête du télé-rupteur (repère 3), de même que le pont reliant la sortie de la bobine du télé-rupteur (A2) au neutre du disjoncteur peut être réalisé entre A2 et le repère 1 du télé-rupteur.
L’essentiel est dans les deux cas que phase et neutre soient repris entre le disjoncteur et le télé-rupteur. Nous les avons disposés ainsi pour plus de clarté.
Retenez que la norme limite à deux le nombre de fils sur chacun des points de connexion (disjoncteur et télé-rupteur), donc si ce même disjoncteur dessert également d’autres éclairages, les fils seront à répartir en conséquence. S’il venait à vous manquer de la place, passer alors par un bornier, dominos ou bornes rapides (Wagos).

Enfin, selon la configuration de votre installation les lampes et boutons poussoirs peuvent être reliés dans la boite de dérivation et pas nécessairement repris les uns aux autres comme ici.

Source: entraidelec.com – CC