Montage électronique et programmation du port parallèle. Un peu de bricolage électronique. Réalisation d’une interface de puissance reliée au port imprimante parallèle d’un ordinateur afin de commander une rampe de huit spots (ou autre).

J’ai été amené à fabriquer une rampe de huit lumières reliée au port parallèle d’un ordinateur. Le principe est simple, chacune des huit sorties du port imprimante alimente, à travers une résistance de 180 ohms, la led (DEL) d’un photocoupleur de type Moc 3041 (ce phototriac se synchronise avec le secteur, attend le passage par zéro de la sinusoïde, pas de parasite dans l’audio, mais pas de gradation possible par contre), la sortie du photocoupleur étant reliée elle aussi à travers une résistance de 180 ohms à la gachette d’un triac type BTA (non-isolé) ou BTB (isolé) ou autre … BTB04 suffit largement !

Schéma fonctionnel pour une voie :

Interface-de-puissance1

Un copain s’est occupé de l’interface graphique sous Windows… (merci Philippe). Lien programme écrit en WxDevCpp (format exécutable XP et sources fournies). Plus de détails.

Voici le typon du circuit et le lien vers le logiciel pour l’éditer. Voici le typon PDF de trois circuits prêts à imprimer. * ( Le montage est dessiné en triple pour correspondre au format pré-découpé de circuit à insoler acheté.) Voici une illustration du branchement des entrées basses tensions et des sorties moyennes tensions (secteur EDF ou Soregies…). *Non représenté : système de jonction du neutre allant au commun des spots 230V (retour des sorties des triacs)

La prise du port parallèle nécessite un branchement particulier. Ce branchement particulier permet de commander l’interface comme s’il s’agissait d’une simple imprimante, il est donc nécessaire de configurer une imprimante Généric Text Only en alimentation papier continu. Ensuite dans le programme de gestion des lampes, il suffit d’envoyer octet par octet la valeur adéquate pour commander le port parallèle.

Interface-de-puissance2

Photo de la rampe faite à partir d’un rail extrudé en polymère pour passer les fils. Chaque douille est tenue par deux vis, tous les fils souples ont été étamés.

Interface-de-puissance3

ON NE JOUE PAS AVEC LE 230V !!! Je déconseille ce montage aux débutants à cause de la dangerosité relative du secteur. Les initiés sauront souder les triacs dans le bon sens. (gachette à droite, coté photo-triac MOC3041)

Pour un spot de 60W le triac ne chauffe quasiment pas. Donc il n’y a pas besoin de refroidisseur : attention ! seuls les triacs BTBxx sont isolés. Les BTAxx sont moins cher et marchent très bien cependant. Le montage doit être fermé dans une boite isolée. Le fusible est de 3,15A en rapide.

Source: compositionsludovic.free.fr | CC