La technologie LCD (Liquid Crystal Display) est basée sur un écran composé de deux plaques parallèles rainurées transparentes, orientées à 90°, entre lesquelles est coincée une fine couche de liquide contenant des molécules (cristaux liquides) qui ont la propriété de s’orienter lorsqu’elles sont soumises à du courant électrique.

Combiné à une source de lumière, la première plaque striée agit comme un filtre polarisant, ne laissant passer que les composantes de la lumière dont l’oscillation est parallèle aux rainures.

En l’absence de tension électrique, la lumière est bloquée par la seconde plaque, agissant comme un filtre polarisant perpendiculaire.
lcd
lcd2

Sous l’effet d’une tension, les cristaux vont progressivement s’aligner dans le sens du champ électrique et ainsi pouvoir traverser la seconde plaque !

En contrôlant localement l’orientation de ces cristaux il est possible de constituer des pixels. On distingue habituellement deux types d’écrans plats selon le système de commande permettant de polariser les cristaux :

Les écrans dits à « matrice passive », dont les pixels sont contrôlés par ligne et par colonne. Ainsi les pixels sont adressés par lignes et par colonne grâce à des conducteurs transparents situés dans la dalle. Le pixel s’allume lors de son adressage et s’éteint entre deux balayages.
Les écrans à matrice passive utilisent généralement la technologie TN (Twisted Nematics). Les écrans à matrice passive souffrent habituellement d’un manque de contraste et de luminosité.

Les écrans dits à « matrice active », dont chaque pixel est contrôlé individuellement.
La technologie la plus utilisée pour ce type d’affichage est la technologie TFT (Thin Film Transistor, en français «transistors en couche mince»), permettant de contrôler chaque pixel à l’aide de trois transistors (correspondant aux 3 couleurs RVB). Ainsi, le transistor couplé à chaque pixel permet de mémoriser son état et, le cas échéant, de le maintenir allumé entre deux balayages successifs. Les écrans à matrice active bénéficient ainsi d’une meilleure luminosité et d’un affichage plus fin.

Que les écrans soient à matrice active ou passive, ils ont besoin d’une source lumineuse pour fonctionner. Les termes suivants définissent la manière par laquelle l’écran est éclairé  :
Les écrans réflectifs sont des écrans éclairés par devant, par une lumière artificielle ou tout simplement par la lumière ambiante (comme c’est le cas pour la plupart des montres digitales).
Les écrans transmissifs utilisent un rétro éclairage pour afficher les informations. Ce type d’écran est particulièrement adapté pour un usage en intérieur ou dans des conditions de faible éclairage et fournissent habituellement une image contrasté et lumineuse. En contrepartie, ils deviennent difficilement lisibles utilisés en extérieur (en plein soleil par exemple).
Les écrans transflectifs utilisent un rétro éclairage ainsi qu’un polariseur composé d’un matériau translucide capable de transmettre la lumière d’arrière plan tout en réfléchissant une partie de la lumière ambiante. Ce type d’écran convient en particulier aux appareils destinés à une utilisation tant en intérieur qu’en extérieur (appareils photo numérique, PDA).

Source: commentcamarche.net | CC