Aujourd’hui, nous avons tous besoin d’électricité chez nous aussi bien pour faire fonctionner l’électroménager que pour s’éclairer et que pour l’audiovisuel-multimédia. Cependant, produire de l’électricité de manière renouvelable n’est pas chose aisée.

Sources renouvelables pour l’électricité

On peut produire de manière décentralisée, chez soi, ou centralisée, centrales électriques. Traditionnellement, la production d’électricité était centralisée. Tout porte à croire que l’on va vers un équilibre entre production décentralisée et centralisée.

Les technologies renouvelables établies pour les centrales électriques sont l’hydraulique et l’éolien. Le nucléaire bien que non renouvelable présente le gros avantage de ne pas produire de gaz carbonique. Cependant, la gestion des déchets et les réserves limitées en Uranium en font une technologie risquée et condamnée mais également une solution indispensable à court terme. Il existe également des centrales à biomasse.

Du côté des technologies décentralisées, qui sont plutôt notre sujet ici, nous disposons du photovoltaïque, du micro-éolien, du micro-hydraulique et de la micro-cogénération.

Le photovoltaïque est la seule technologie bien implantée. On pourrait critiquer l’énergie grise des panneaux photovoltaïque, ie l’énergie qu’il a fallu fournir pour les produire. Plusieurs études montrent aujourd’hui que ces panneaux remboursent leur dette énergétique en 2 à 4 ans sous un climat français et que au cours de leur vie ils produisent 5 à 15 fois plus d’énergie qu’il en a fallu pour les produire. C’est donc une technologie très intéressante. Les possibilités du micro-hydraulique sont plus limitées : on estime à 1000 installations possibles sur toutes la France. Enfin, le micro-éolien pourrait être également une technologie intéressante.

Source: energiepositive.info | CC