Le transformateur exploite le phénomène de l’induction électromagnétique des conducteurs embobinés. Si à proximité d’un conducteur embobiné parcouru par un courant on en pose un autre, le champ magnétique du premier envahira le deuxième, induisant un courant en son intérieur. Le nombre de spires détermine la différence entre les deux courants et, en conséquence, détermine le rapport entre les tensions aux extrémités des deux inducteurs. Donc, un transformateur, comme le dit son nom, transforme une tension en une autre. La figure ci-après illustre un transformateur dont l’enroulement primaire a 20 spires et le secondaire en a 10. En appliquant une tension de 10 V au primaire on obtient une tension de 5 V sur le secondaire:
transfoUne autre propriété importante du transformateur consiste dans le fait qu’il peut agir comme adaptateur d’impédance. Comme nous le verrons quand on parlera de la chaîne d’amplification dans la section concernée, il est nécessaire que, quand on relie deux dispositifs, l’impédance de sortie du premier et celle d’entrée du second aient des valeurs qui respectent un rapport bien précis. Quand il devient nécessaire de changer la valeur de l’impédance (autrement dit réaliser une adaptation de l’impédance), en laissant les autres grandeurs électriques invariées, on peut avoir recours à un transformateur ou on agit sur le rapport entre le nombre de spires du primaire et du secondaire.

Source: audiosonica.com | Creative Commons