L’amateur d’électronique connait bien ses classiques :
– 2N2222
– BC547B
– BFR91
– 1N4148 etc..

Mais si vous tombez un jour sur des transistors de récup’ marqués “BFY51”, “C733” de quels types s’agit-il ? Bien entendu le premier réflexe est de rechercher dans un répertoire (volumineux) de transistors mais il est surement plus rapide d’apprendre à “lire” le marquage d’un transistor pour savoir dire rapidement de quel type il s’agit et pour quelle application il a été conçu.

Voici le guide …

trans
Les trois principaux codes de marquage sont
– Joint Electron Device Engineering Council (JEDEC)
– Japanese Industrial Standard (JIS)
– Pro-Electron

1. JEDEC
Cette codification prend la forme :

[chiffre] [lettre] [numéro de série] [suffixe]

Exemple : 2N2222A

La lettre est toujours N, le chiffre est égal au nombre de broches moins un (2 pour les transistors quoique les transistors à 4 broches comme les dual gate mosfets soient aussi codés 2…) et exception faite pour 4N et 5N qui sont réservés pour les optocoupleurs. De manière plus stricte, ce chiffre correspond au nombre de jonctions dont dispose le circuit. Le numéro de série compris entre 100 et 9999 ne signifie rien de particulier si ce n’est une idée de la date d’introduction du circuit. Le suffixe (optionnel) indique le groupe de gain (hfe) du circuit

– A = Faible gain
– B = Gain médium
– C = Gain élevé

l’absence de suffixe signifie un gain quelconque.

2. JIS
Cette codification se retrouve sur les transistors japonais et prend la forme :

[chiffre] [deux lettres] [numéro de série] [suffixe]

Exemple : 2SC1947

De la même manière que pour JEDEC, le chiffre est égal au nombre de broches moins un. Les lettres indiquent le champ d’application du circuit en fonction de la codification ci-dessous :

– SA : Transistor PNP HF
– SB : Transistor PNP AF
– SC : Transistor NPN HF
– SD : Transistor NPN AF
– SE : Diodes
– SF : Thyristors
– SG : Gunn
– SH : UJT – Unijonction
– SJ : P-channel FET/MOSFET
– SK : N-channel FET/MOSFET
– SM : Triac
– SQ : LED
– SR : Rectifier
– SS : Diodes Signal
– ST : Diodes Avalanche
– SV : Varicaps
– SZ : Diodes Zener

Le numéro de série est compris entre 100 et 9999 et ne signifie rien de particulier si ce n’est une idée de la date d’introduction du circuit. Le suffixe (optionnel) indique que le type est approuvé par différentes organisations Japonaises.

Remarque : Du fait que le premier chiffre des transistors commence toujours par 2 suivi du S, ces deux premiers caractères sont souvent “oubliés” sur le marquage du boîtier, par exemple un 2SC733 sera marqué C733.

3. Pro-electron
Cette codification prend la forme :

[deux lettres] [une lettre] [numéro de série] [suffixe]

Exemple : BC557B

La première des deux lettres indique le matériau :

– A = Germanium
– B = Silicium
– C = Arséniure de Gallium (AsGa)
– R = Matériau composé

Il est inutile de dire que la grande majorité des transistors commence par la lettre B !

La deuxième lettre indique le champ d’application du circuit :

– A : Diode, RF
– B : Varicap
– C : Transistor, AF, faible signal
– D : Transistor, AF, puissance
– E : Diode Tunnel
– F : Transistor, HF, faible signal
– K : Circuit Effet Hall
– L : Transistor, HF, puissance
– N : Optocoupleur
– P : Circuit sensible aux radiations
– Q : Circuit produisant des radiations
– R : Thyristor, Faible puissance
– T : Thyristor, Puissance
– U : Transistor, puissance, commutation
– Y : Rectifieur
– Z : Diode Zener, Diode régulatrice de tension

La troisième lettre indique que le circuit est plutôt destiné à un usage industriel ou professionnel qu’à un usage domestique. Il s’agit souvent des lettres W, X, Y ou Z.

Le numéro de série varie de 100 à 9999 et ne signifie rien de particulier si ce n’est une idée de la date d’introduction du circuit.

Le suffixe (optionnel) indique le groupe de gain comme pour JEDEC exemples : BC108A, BAW68, BF239, BFY51, BC547B etc..

A l’exception de JEDEC, les fabricants aux normes JIS et Pro-electron introduisent souvent leur propres types pour des raisons commerciales (par exemple afin de placer leur nom dans la référence du circuit). Les préfixes de marque les plus communs sont :

– MJ : Motorola , puissance boîtier métal
– MJE : Motorola, puissance boîtier plastique
– MPS : Motorola faible puissance boîtier plastique
– MRF : Motorola transistors HF, VHF et micro-ondes
– TIP : Texas Instruments transistor de puissance boîtier plastique
– TIPL : Texas Instruments transistor de puissance planar
– TIS : Texas Instruments transistor faible signal boîtier plastique
– ZT, ZTX : Ferranti

trans2

Source: f8kgl.com | CC