L’interaction tactile classique présente un défaut majeur (ou plutôt index 😉 : le doigt qui touche l’écran cache ce qu’il désigne. C’est précisément cet obstacle que contourne, magistralement, le prototype LucidTouch de Daniel Vigdor (Université de Toronto) et son équipe du Merl (Mitsubishi Electric Research Laboratory), Cambridge, MA), augmentée de Patrick Baudish, chez Microsoft Research.
Nous avons déjà eu l’occasion de rappeler ici que, non, Apple n’a pas inventé dans son coin l’écran “multi-touch” (multi-tactile), même si à l’évidence le iPhone en est une superbe application, et la première à atteindre un large public. Le Merl est l’un de ces laboratoires qui ont contribué à faire avancer ce schmilblick, avec notamment la table DiamondTouch (vidéo), opérationnelle et publiée dès 2001. C’est dans cette lignée que s’inscrit le LucidTouch, présenté il y a quinze jours à UIST07 (Symposium on User Interface Software and Technology, Newport, Rhode Island).
tactilLa vidéo dit tout : c’est par derrière le mobile que l’utilisateur touche virtuellement l’écran, avec huit doigts, qui apparaissent comme par transparence, tandis que les deux pouces permettent une interaction tactile classique, par devant, sur l’écran de visualisation. Le paradigme ainsi créé dépasse largement ce que nous a fait découvrir le iPhone. Les dix doigts peuvent donc intervenir, tandis que l’objet reste bien calé entre les deux paumes. L’utilisateur interagit avec les deux faces d’un écran virtuellement transparent, placé entre ses deux pouces et ses huit autres doigts.
Ce proto présente l’inconvénient d’avoir recours à une caméra pour “voir” les huit doigts cachés derrière le LucidTouch. C’est bien sûr une solution provisoire. On sait que des technologies sont à l’étude permettant de réaliser des écrans qui “voient” directement, à l’aide de capteurs intercalés entre les pixels. Comme ce prototype Toshiba Matsushita Display Technology présenté en septembre 2005. Et ce produit Sharp annoncé récemment, et déjà échantillonné.
Cette approche, dans laquelle l’écran “voit” les doigts, permet une interaction avant même le contact, et apporte par ailleurs d’autres possibilités intéressantes, comme celle de pouvoir capturer directement un document. Une évolution élégante du LucidTouch consisterait à utiliser un écran de ce type sur chaque face de l’objet.

Voir aussi: Apprendre à connaitre son iPhone

Source: aietech.com | CC