PIC12C/FXX

Petits micros (8 pattes) de la taille d’un simple AO, ils sont relativement peu utilisés à cause de leur manque de périphériques. On leur preferera les AVR (ATtiny voire ATmega d’Atmel), qui sont beaucoup plus puissant.

Avantages :
* Taille
* Prix
* Consommation insignifiante

Inconvénient :
* Moins rapides (4Mhz max), peu de mémoire
* Incompatible avec la gamme 16FXXX

[b]PIC14[/b]
Les Pic 14 sont maintenant tombés en désuétude et sont remplacés par la famille 16XXX, il ne reste plus qu’un PIC14 en production le PIC14000, qui intègre quelques périphériques interessants, entre autres un capteur de température et une source de courant programmable.

PIC16F8X

Les PIC16FXX sont le bas de gamme de Microchip. Le plus connus d’entre eux est certainement le PIC16F84. Ce dernier a certainement contribué au succès de Microchip dans le secteur de la robotique. Cependant ce dernier commence à être dépassé et est remplacé par des composants comme le 16F88, qui intègre beaucoup plus de périphériques (dont un oscillateur intégré). De plus les PIC16FXX peuvent être programmé en C (même s’ils ne sont pas étudiés pour celà) avec des compilateurs comme CC5X

PIC16F8XX

Les PIC16F8XX sont le milieu de gamme de Microchip. Ce sont les composants “fétiches” de Galileo. Les plus utilisés d’entre eux : le PIC16F873 ou le PIC16F876. Avec ces micro, on commence à trouver des périphériques interessants pour pas trop cher :

* Convertisseur Analogique/Numérique
* De nombreux port d’E/S (33 sur le 16F877)
* Interface I2C et série hardware

Cependant ils tendent à être remplacés par les PIC18 correspondants

PIC17

Comme les PIC14 : obsolètes…

PIC18

Les PIC18 sont le haut de gamme de Microchip. Ils offrent des possibilités impressionnantes :

* Une Unité Arithmétique et Logique remaniée avec multiplication cablée
* Des instructions codées sur 16bits
* Une architecture étudiée pour la programmation en C:
o Plus de RAM et de FLASH que les 16F
o Des instructions ASM en plus qui permettent, par exemple, une gestion de pile logicelle (impossible a gerer sur les 16F)
o Une pile hardware plus importante

De plus, certains PIC18 sont compatibles broche à broche avec les PIC16 correspondants Certains d’entre eux ont des périphériques spécifiques (CAN, USB…)

Les dsPIC

Je ne les connais pas encore, mais je pense qu’ils ont un gros potentiel…

Ils cumulent les avantages d’un microcontroleur et d’un DSP. Ils se déclinent sous 3 versions : PIC24, DsPIC30 et DsPIC33.

Les PIC32

Probablement les PIC les plus performants de la gamme microchip. L’architecture est calquée sur une MIPS32, avec un coeur pouvant atteindre les 109DMIPS à 72MHz.

D’autres éléments intéressants ont été introduits comme un pipeline à 5 étages et un contrôleur d’interruptions (64 vecteurs différents et 11 priorités programmables).

Source: planete-sciences.orgCC