Des PME aux entreprises du CAC 40, la question du coût de mise en conformité RGPD se pose de plus en plus à mesure que l’échéance se rapproche. En effet au-delà du travail de sensibilisation que ce nouveau règlement implique, les entreprises doivent aussi s’adapter d’un point de vue technique. D’où la question du : combien coûte le RGPD ?

Coût RGPD : une estimation complexe

À partir du 25 mai 2018, date officielle de l’application à l’échelle européenne du nouveau règlement général sur la protection des données, vous devrez officiellement être en règle. Cependant la CNIL est consciente que beaucoup de sociétés tardent dans leur mise en conformité, notamment en raison de la question financière que pose le RGPD.

D’autant plus que, entre la taille de votre entreprise, votre appartenance ou non au secteur privé, votre domaine d’expertise ou encore la quantité d’ajustements que vous aurez à réaliser pour être en règle, nombreux sont les paramètres qui peuvent faire varier le coût global de la mise en conformité RGPD. Il est donc à ce jour difficile de pleinement évaluer la somme que vous devrez dépenser.

Des investissements inévitables pour le RGPD

Entre les solutions logicielles et différents autres outils de gestion des ressources numériques dont vous devrez vous munir pour votre mise en conformité RGPD, sécuriser les données personnelles de vos utilisateurs n’est pas gratuit ! Malgré tout, certains investissements, en plus d’être justifiés, peuvent s’avérer utiles pour vous et vos salariés, notamment en terme de main-d’œuvre.

Le projet RGPD représente donc assurément un certain coût et si vous pensiez pouvoir vous passer de ces dépenses, n’y comptez pas car les amendes et autres sanctions financières prévues en contrepartie par la CNIL promettent d’être encore plus salée. Il vaut donc mieux s’assurer d’être en règle.

Un logiciel pour simplifier la mise en conformité au RGPD

Les entreprises ont souvent recours à des logiciels ou applications tierce, pour la collecte, le stockage et le traitement/analyse des données clients. Ces outils logiciels rendent souvent possible l’ajout de verbatims (commentaires sur le projet ou le client). Ainsi, le RGPD stipule que pour respecter la vie privée des personnes concernées par ce type de traitement, les entreprises vont devoir vérifier en particulier la conformité au RGPD des informations stockées dans ces emplacements.

Pour aider les sociétés à vérifier la conformité au RGPD de ces zones de texte libre, un outil existe : il s’agit de RGPD Text-Control. Un outil de textmining intelligent qui aidera les entreprises à identifier et corriger les zones de commentaire qui ne seraient pas conforme au RGPD. En effet, bien qu’elles ne soient pas interdites par le règlement, elles font cependant l’objet de règles à respecter, dans l’objectif de protéger au mieux les données des personnes concernées.

Les entreprises devront donc estimer et comparer le coût d’un tel logiciel avec le coût que peut représenter le fait de dédier des salariés au contrôle de ces champs textes ou encore le manque à gagner que peut représenter la suppression de ces informations parfois importantes.

À l’heure actuelle, s’il est difficile d’établir précisément le coût de la mise en conformité RGPD en raison des nombreuses variables à prendre en compte, il demeure que certains investissements sont indispensables pour répondre aux attentes du projet RGPD. L’objectif est ainsi de trouver les meilleurs compromis entre votre budget et vos obligations légales.