Un générateur 2 tons pour vérifier le bon fonctionnement de tout émetteur BLU. (Bande Latérale Unique) Ce montage prévu avec sortie du signal en isolement galvanique associé à un oscilloscope, permet de contrôler la qualité d’émission, la linéarité, la modulation ou plus encore, d’éventuelle oscillation parasite.

1) Oscillateurs à pont de Wien :

Les deux générateurs d’onde sinusoïdale sont basés sur le principe de l’oscillateur à pont de Wien, bien connu de la plupart des électroniciens et de radio amateurs et cibistes. Le calcul de la fréquence d’oscillation est simple, mais nécessite de disposer de composants de tolérance relativement précises. (Voir schéma de principe GENE2T.PDF)Ceux qui souhaitent avoir le calcul des composants, se référeront aux formules suivantes :
Exemple pour calculer la fréquence avec le circuit IC3A (LM358N) à F=2000Hz,

g2t1

Pour que l’oscillateur à pont de Wien fonctionne correctement, il faut ajuster le gain de l’ampli autour de 1,5 à 2, déphasage nul et pour stabiliser l’oscillation sinusoïdale, introduire dans la contre-réaction un élément non linéaire tel que des diodes. Exemple, le circuit IC3A (LM358N) est constitué des éléments non linéaire suivants CR2 et CR3 montées avec R15 qui permet un ajustement de l’oscillation plus stable. Ces diodes seront de type schottky, la tension direct étant de VD=0,2V. Le circuit IC3B est identique.

2) Circuit mélangeur de sortie :

L’ampli de sortie est constituée de IC2B (LM358N) qui est en ampli suiveur et rentre sur un transformateur de rapport 1/1 pour assurer l’isolement galvanique du signal. Un réglage est prévu par le potentiomètre R30 multi-tours pour autoriser un réglage fin. Le signal deux tons en sortie sera au maximum de 80mVCC.
Le commutateur SW1 suivant sa position 1-2-3 assurera le choix du signal à injecter pour le test de l’émetteur, soit en position 1 = 800Hz, en position 2= 2000Hz et en position 3 = signal 2Tons.
L’appui du poussoir SW2 met en service le signal de sortie. La commande PTT SW3 permet de passer en émission le TX. (câblage Lincoln pour la réalisation du câble de liaison)

a) Transfo T1 (isolement galvanique) :

g2t2

Sur la photo ci-jointe vous avez le modèle de transformateur utilisé pour cette application. Celui-ci était prévu à l’origine sur un montage en transfo driver pour alimenter les transistors de puissance de l’amplificateur d’un petit poste transistor. Le principe est ancien et n’est plus utilisé de nos jours. Il est possible de trouvez ce composant chez un distributeur de matériels d’électroniques ou sur d’ancien circuit.

3) L’alimentation :

L’alimentation est très simple, un adaptateur de tension, sortie alternative ou continue de 16VAC à 26VAC ou 32VDC maxi pour le continu, courant entre 50 et 100mA. Pour supprimer des perturbations possible en HF par l’émetteur à tester, nous introduirons une self L1 à l’entrée du montage. Après le circuit de régulation IC1 +12V, nous aurons un ampli IC2A (LM358N) afin de créer un point de référence (masse) pour d’avoir une alimentation symétrique de +6V et -6V.
Nota : Le jack J4 pour brancher l’adaptateur de tension doit être isoler de la masse du châssis.

a) Fabrication de la self L1 :

g2t3

Pour réaliser la self, il n’est pas nécessaire d’avoir un tore avec des caractéristiques bien définis. Par contre, il est souhaitable de respecter le diamètre d’environ 16 mm pour assurer le câblage sur le circuit imprimé. Le fil émaillé de diamètre 4/10ème ou de 5/10ème sera suffisant pour notre application.
Pour faciliter le bobinage de la self L1, le fil émaillé peut-être maintenu sur le tore par un ruban adhésif. Nous bobinerons le fil à spire jointive comme sur la photo. Chaque bobine du tore sera bobinée dans le sens représenté par les flèches.

4) Reproduction du circuit imprimé :

Les dimensions du circuit imprimé sont de 88,90×83,82 mm soit au pas de 2,54 mm 35x 33 pas. Pour respecter les dimensions du circuit le fichier GENE2TCI.TXT donne le rapport mm/pixel = 11,811 permettant ainsi de vérifier si la reproduction que vous faites du circuit est toujours à l’échelle 1.

5) Équipement de la carte :

g2t4

6) Nomenclature des composants de la carte

g2t5

7) Nomenclature du câblage extérieur à la carte :

g2t6

8) Réglages et contrôle du fonctionnement

a) Contrôle de l’alimentation

Le circuit imprimé est complètement câblé. Vous avez branché l’adaptateur de tension sur la prise jack J4 et P1-J1 sont connectées. (Rappel : la masse du jack J4 ne doit pas être en contact avec la masse TP1)Brancher un voltmètre (calibre continu) entre la masse TP1 et mesurer sur :
TP2 = +6V ± 0,25VTP3 = -6V ± 0,25VNota : Le point de masse TP1 est le point de référence pour toutes les mesures à effectuer.

b) Réglage des oscillateurs

Brancher un oscilloscope ou un voltmètre (calibre alternatif) sur TP5 puis TP4 et la masse. Pour l’oscilloscope la lecture sera faite en Volt Crête à Crête (VCC) Pour le voltmètre la lecture sera en Volt efficace (Veff) à 800Hz et 2000Hz.

Rappel:

g2t7

Effectuer ce réglage par les potentiomètres R22 pour TP5 et R12 pour TP4.
Valeur de TP5 et TP4 à ajuster :TP5 = TP4 = 4 VCC ou 1,41 Veff
Mesure des fréquences TP5 et TP4 suivant les tolérances des composants :TP5 = 800Hz ± 6%TP4 = 2000Hz ± 6%Valeur de la tension en sortie TP6 :
TP6 = 1 VCC environ

c) Vérification de la commande PTT

Brancher un TX (Lincoln) sur la prise micro suivant le schéma du câble de liaison. Appuyer sur SW3 le TX passe en émission et la LED DS1 s’allume.[b]Vérification de la commande PTT[/b]

Source: Radioblc.org
Article publié sur Zonetronik.com avec l’autorisation de notre partenaire Radioblc.org
Vous pouvez imprimer les dossiers, schémas et photos des différentes réalisations uniquement à titre personnel. La copie de ces réalisations ne pouvant en aucun cas être modifiée, retouchée ou diffusée sur Internet ou tout autre support de Média, sans autorisation du Webmaster responsable du site WWW.RADIOBLC.ORG