Comment fonctionnent les imprimantes 3D ?

Cliquez pour évaluer
[Total: 1 Moyenne: 5]

La fabrication additive décrit le processus de création de pièces dans l’espace en ajoutant du matériau en continu jusqu’à ce que la conception finale soit terminée. Ce terme désigne le plus souvent l’impression 3D.

Il faut une combinaison de logiciels haut de gamme, de matériaux en poudre et d’outils de précision pour créer un objet tridimensionnel à partir de zéro. Vous trouverez ci-dessous les principales étapes suivies par les imprimantes 3D pour concrétiser vos idées dans la réalité.

Le fonctionnement de l’imprimante 3D en bref

Les imprimantes 3D sont liées à la fabrication additive. Les imprimantes 3D utilisent la conception assistée par ordinateur pour concevoir la pièce. Lorsqu’une conception est prête, un filament 3D qui peut être ajouté à travers une buse chaude sera injecté par un outil de précision pour créer couche par couche un objet tridimensionnel à partir de zéro. Il faut acheter bobine de filament 3D si vous n’avez pas en stock.

Logiciel de modélisation 3D

La première étape de tout processus d’impression 3D est la modélisation 3D. Pour maximiser la précision, et parce que les imprimantes 3D ne peuvent pas deviner par magie ce que vous voulez imprimer, tous les objets doivent être conçus dans un logiciel de modélisation 3D. Certaines conceptions sont trop complexes et détaillées par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelles.

Ce logiciel de modélisation est particulièrement important pour une industrie, comme la dentisterie, où les laboratoires utilisent un logiciel 3D pour concevoir des aligneurs de dents qui s’adaptent précisément à l’individu. C’est également crucial pour l’industrie spatiale, où ils utilisent le logiciel pour concevoir certaines pièces les plus complexes d’une fusée.

Le processus d’impression 3D

L’imprimante 3D agit généralement de la même manière qu’une imprimante à jet d’encre traditionnelle dans le processus d’impression, où une buse se déplace d’avant en arrière tout en distribuant une couche de cire ou de polymère de type plastique, en attendant que cette couche sèche, puis en ajoutant le niveau suivant. Autrement dit, l’imprimante 3D ajoute des centaines ou des milliers d’impressions 2D les unes sur les autres pour créer un objet en 3D.

Matériaux d’impression 3D

Il existe une variété de matériaux différents qu’une imprimante utilise pour créer un objet conforme aux exigences techniques requises. Voici quelques exemples:

Acrylonitrile butadiène styrène (ABS)

Matière plastique facile à façonner et difficile à casser. Le même matériau dont le lego est fait.

Filaments en fibre de carbone

La fibre de carbone est utilisée pour créer des objets solides, mais aussi extrêmement légers.

Filaments conducteurs

Ces matériaux imprimables sont encore au stade d’essai et peuvent être utilisés pour imprimer des circuits électriques sans avoir besoin de fils. C’est un matériau utile pour la technologie portable.

Filaments souples

Les filaments flexibles produisent des impressions qui sont pliables, mais résistantes. Ces matériaux peuvent être utilisés pour imprimer plusieurs pièces et accessoires, des montres-bracelets aux coques de téléphone.

Filaments de bois

Ces filaments contiennent de la poudre de bois finement broyée mélangée à de la colle polymère. Ceux-ci sont évidemment utilisés pour imprimer des objets d’aspect bois et peuvent ressembler à un bois plus clair ou plus foncé selon la température de l’impression.

Fil métallique

Les filaments métalliques sont constitués de métaux finement broyés et de colle polymère. Ils peuvent être issus de l’acier, du laiton, du bronze et du cuivre afin d’obtenir le véritable aspect et la sensation d’un objet métallique.