NON VOLATILE
Mémoire qui conserve les informations lorsque l’électricité est interrompue. Le problème est donc de l’effacer et de la reprogrammer, lorsque cela s’avère nécessaire. Ce type de mémoire est utilisé pour stocker les informations stables, comme les paramètres de configuration ou les micro-programmes de départ.

ROM (Read Only Memory)
(non effaçable) C’est une mémoire morte où l’on peut seulement lire. Elle est non volatile et autrefois utilisée sur les cartes mères pour y implanter le BIOS (Basic Input Output System) de l’ordinateur.

PROM (Programmable ROM)
(non effaçable) Mémoire programmable une seule fois par l’utilisateur, très peu utilisée en informatique.

EPROM (Erasable PROM)
(effaçable) C’est une PROM pouvant être reprogrammée plusieurs fois après effacement aux ultra-violet et reconnaissable à sa fenêtre de quartz.

EEPROM (Electrically EPROM)
(effaçable) C’est une EPROM pouvant être effacées par un simple courant électrique.

ROM Flash ou Flash EPROM
(effaçable) Acceptant d’être reprogrammée de 10 000 à 100 000 fois et utilisée dans les téléphones, portables, les répondeurs… Elle est aussi utilisée pour stocker le BIOS. Elle est rapide, mais plus coûteuse qu’une ROM ou qu’une EPROM.

MRAM (Magnetoresistive Random Access Memory)
(effaçable) Mémoire permanente utilisant un principe d’inversion de polarité d’une électrode en matériau magnétique.
Cette technologie en cours de développement pourrait remplacer les mémoires flash et, peut être, certains supports de stockage comme les disques.

VOLATILE
Mémoire qui perd les informations lorsque l’électricité est interrompue. C’est notament la mémoire de travail des ordinateurs.

RAM (Random Access Memory)
Nom donné aux différents types de mémoires volatiles.

RAM SIMM (Single Inline Memory Module)
Format de barretes 8 bits à 30 connecteurs utilisées sur les premiers PC (286, 386), puis de 32 bits à 72 connecteurs utilisées sur les PC, des modèles 386DX aux premiers pentiums. Les pentium possédant un bus de données d’une largeur de 64 bits, il fallait installer les barrettes par paires.

RAM DIMM (Dual Inline Memory Module)
Format de barretes 64 bits, double faces, équipée de 84 connecteurs de chaque côté, soit 168 au total, incluant les SDRAM et les DD-RAM.

DRAM (Dynamic RAM)
Mémoire d’accès très rapide, mais nécessitant un rafraîchissement constant pour conserver les données.
Utilisée notamment sur les cartes graphiques.

RAM EDO (Extented Data Out)
DRAM utilisant un principe d’accéleration consistant à adresser la colonne de données suivente pendant la lecture d’une colonne.

RAM FPM (Fast Page Mode)
DRAM utilisant un principe d’accélération consistant à addresser les données par “pages”.

SDRAM (Synchronous Dynamique RAM)
DRAM dont l’accès à la mémoire se fait en un seul cycle d’horloge propre nécessitait un délai de synchronisation.
Elle équipait les PC Pentium II et Pentium III.

DDR SDRAM ou DDR (Double Data Rate)
Mémoire aux performances approchant celles de la RD-RAM pour un coût très inférieur. Elle est obtenue par combinaison de deux SD-RAM et est employée sur les PC Pentium IV courants et les PC AMD.

DDR2 SDRAM ou DDR2 (Double Data Rate 2)
Nouveau format de mémoire SDRAM, destiné à remplacer la DDR.

RDRAM (Rambus DRAM)
Mémoire très performante dévelopée par la société Rambus et équipant les premiers PC Pentium IV haut de gamme. Son prix élevé lui fait préférer souvent la DDR.

ECC (Error Checking and Correcting)
Variante de la plupart des types de barrette qui effectue le contrôle d’erreurs (de copie de bits) à l’aide de bits supplémentaires. Ces barrettes, relativement chères, sont réservés à des usages haut de gamme, comme sur les serveurs.

Source: intensepc.fr | CC