Le fonctionnement d’un vélo électrique intrigue autant les cyclistes que ceux qui ne veulent en aucun cas faire d’effort. Si vous voulez connaitre comment ces moyens de transport d’apparences ordinaires, mais qui sont des véritables prouesses de la technologie fonctionnent, nous vous invitons à poursuivre votre lecture. Aujourd’hui, nous allons tous vous dire à ce sujet.

La composition d’un vélo électrique

Comme tous les vélos, un vélo électrique est bien évidemment composé d’un cadre, d’un guidon, d’une selle, d’une paire de pédales, de deux roues et de dispositif de freinage. Mais en plus de tout cela, les modèles électriques disposent aussi d’un moteur et d’une batterie de stockage électrique

Maintenant que vous savez ce qui lui compose, voyons comment fonctionnent ces vélos électriques. Vous pourrez en suite en savoir plus en visitant le site suivant.

Le principe de fonctionnement

En fait, en France et en Europe, on ne dit pas vélo électrique, mais plutôt vélo à assistance électrique (VAE). Et pour cause, la puissance du moteur accompagne uniquement l’effort de pédalage, mais ne permet pas de faire déplacer indépendamment le vélo. Voici comment ça fonctionne

En appuyant sur les pédales, le cycliste envoie des informations vers un régulateur qui calcule l’effort nécessaire pour l’assistance électrique. Plus le cycliste pédale rapidement, plus l’effort d’assistance nécessaire augmente

En fonction du calcul effectué par le régulateur, ce denier va faire tourner le moteur plus ou moins vite en fonctions des informations reçues. Bien évidemment, pour fournir toute cette puissance, le système a besoin d’une source d’énergie. Et c’est là qu’intervient la batterie

Cependant, il faut savoir que la batterie n’est en aucun cas une source d’énergie. Il s’agit tout simplement d’un dispositif de stockage d’électricité qui a aussi ses limites. La vraie source d’électricité, elle, c’est le moteur électrique ou l’alternateur (optionnel) qui transforme l’énergie circulaire en électricité

Il existe des vélos électriques rechargeables qui sont moins courants. Pour ces modèles, la source d’énergie est donc plutôt votre prise électrique. Mais encore une fois, ce sont des modèles pas très courants chez les vélos à assistance électrique et il est peu probable que vous en rencontriez un

Les règlements européens concernant les vélos électrique

Les vélos à assistance électrique sont soumis à un règlement encadrant l’utilisation dans l’Union européenne. Voici ces 3 règles d’or

  • Le moteur doit uniquement servir d’assistance et ne doit se déclencher que si et seulement si le cycliste pédale. Dès que le cycliste arrête de pédaler, le moteur arrête aussi de fournir sans assistance.
  • La puissance nominale du moteur électrique ne doit pas être en dessus de 250 Watts.
  • L’assistance du moteur électrique doit s’arrêter dès que la vitesse atteint 25 km/h, que le cycliste pédale ou pas.

Ce sont les trois règles d’or des vélos à assistance électrique en France et partout en Europe. Si ces règles ne sont pas respectées, le véhicule n’entre plus dans la catégorie des vélos à assistance électrique (VAE), mais dans la catégorie des cyclomoteurs.

Quelle était l utilité de ce post?

Cliquez sur une étoile pour la noter!

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!