dsp28-1a

Fonctionnement en réception

Provenant de l’antenne le signal amplifié traverse un filtre passe-bande commun à l’émission-réception.
Seule la portion 28-30Mhz est amplifiée avant d’être mixée avec le VXO.
Du mélange de ces deux signaux résulte une composante basse fréquence.
Afin de respecter l’impédance de sortie du mixer, ce dernier est suivi d’un diplexer BF, puis d’un ampli faible bruit de Z in 50 ohms.
Un ampli BF peu buyant, lui aussi, délivre suffisamment de puissance afin d’attaquer un casque ou un petit haut-parleur.

-Fonctionnement en émission :
L’ampli micro est suivi d’un filtre passe-bas destiné à limiter la largeur spectrale.
Les signaux BF sont mixés au VXO, cela génère une émission DSB, qui filtrée, excite ensuite le driver.
Le PA, équipé du fameux IRF510, FET low cost, délivre à l’antenne, au travers un filtre passe-bas, 3 W HF sous 13.5 volts.

Préampli RX

dsp28-2

Il utilise un montage rétroactionné (feedback).
Le transistor est un modèle UHF, peu bruyant sur 28 Mhz.
L’ampli présente une impédance d’entrée de 50 ohms et 200 ohms en sortie, un transfo 4/1 ramène le Z out à 50 ohms.
Cet amplificateur est encadré par deux filtres passe-bande, ce qui le rend très sélectif.
Son fonctionnement répond à l’équation :

R f * R e = Z out * Z in
1500 * (26/14 + 4.7) = 200 * 50

Le mixer

dsp28-3
Il est réalisé à l’aide d’enroulements bobinés sur des perles ferrite et de 4 diodes schottky.
Précédé du filtre passe-bande commun à l’émission-réception, il est suivi d’un diplexeur basse fréquence et d’un préampli à faible bruit d’un gain voisin de 40 dB.

Le seul réglage consiste à ajuster le courant collecteur de T1 à 0.52 mA, ce qui correspond à une tension de 1.4 V sur la résistance émetteur de 2.7 Kohms.
Z in = 26/ Ic

Ic = 26 / 50 = 0.52 mA

L’ampli BF

dsp28-4

Le gain de cet ampli est aussi ajustable par Rx, ne pas descendre au dessous de 100 ohms.
Il remplace avantageusement un traditionnel LM386 bien trop bruyant pour cet usage.

Le VXO

dsp28-5

L’oscillateur oscille en fondamentale sur 14.3 Mhz, il est suivi d’un doubleur.
En sortie un filtre passe-bande élimine les harmoniques.
Les quartz seront choisis sur des fréquences très voisines.

Un condensateur variable de 100 pF permet une couverture d’environ 200 KHz.

L’ampli micro

dsp28-6

Utilisant un ampli Op double à FET et faible bruit, il est constitué de deux étages.
Le premier assure l’amplification règlable par le potentiomètre des 100 Kohms, le second constitue un filtre passe-bas de Fc 2.2 KHz, voir courbe ci-dessous.

dsp28-7

Le driver

dsp28-8

Utilisé mainte fois dans mes montages, il faudra contrôler le courant collecteur du 2N3866 qui fonctionne en classe A.
Cet étage est suffisant pour effectuer un trafic local, dans ce cas, ne pas omettre le filtre passe-bas en sortie.

Le PA

dsp28-9

C’est un IRF510 encore nerveux à cette fréquence qui équipe le PA.
La résistance de 56 ohms charge le driver et procure une basse impédance sur la gate du transistor.
Le courant de repos dans le drain s’ajustera à 50 mA à l’aide du potentiomètre de 10 Kohms.
Les pointes de modulation augmenteront la consommation à 400 ou 500 mA.

Le filtre passe-bas calculé pour 32 Mhz éliminera les harmoniques générés par le PA.

Conclusions

J’ai toujours rêvé de construire un transceiver DSB, mon rêve est réalisé !

En réception , un signal de 0.2 uV est parfaitement audible au casque.

J’avais testé, lors de mes premiers essais, la partie réception sur le 40m en soirée.
J’ai été émerveillé des résultats d’écoute et de l’insensibilité du récepteur à la transmodulation

Avec un peu de propagation et une antenne digne ce ce nom, une puissance de 3 W doit permettre d’atteindre des contrées éloignées.

Source: F6FEO Michel | CC